Actualités

2014janvierfévriermarsavrilmaijuin
2013janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2012janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2011janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2010janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2009janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2008janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2007janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2006janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2005janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2004janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2003janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2002novembredécembre

30 janv.   Noticias de spam

Etat du spam en 2012 par Kaspersky Lab: Le spam a atteint son niveau le plus bas en 5 ans

Les faits marquantParmi les facteurs de baisse : montée en puissance des outils anti-spam et faible coût de la publicité sur les plates-formes légalesLa proportion d’e-mails accompagnés de pièces jointes malveillantes n’est qu’en léger recul, à 3,4%. L’éventail des différents sujets utilisés comme titres des e-mails malveillants a été impressionnant en 2012Répartition géographique des sources de spam : le classement a changé Le spam est une manifestation de la cybercriminalité :si le spam chute, les autres formes de malware, eux, sont en hausse, telles que les malwares sous androïdRueil-Malmaison, le 30 janvier 2013 – Selon les données de Kaspersky Lab, éditeur de solutions de sécurité informatique, la part du spam dans le trafic e-mail global n’a cessé de baisser tout au long de 2012, pour atteindre son niveau le plus bas en 5 ans. La moyenne sur l’année s’établit à 72,1%, soit 8,2 points de moins qu’en 2011. Il s’agit d’un recul prolongé et substantiel sans précédent. La principale raison de cette diminution des volumes de courriels indésirables tient au renforcement global de la protection antispam. Des filtres sont désormais en place sur la quasi-totalité des systèmes de messagerie, y compris gratuits. De même, de nombreuses messageries ont rendu obligatoires les signatures numériques

29 janv.   Tests Comparatifs, Actualités Produits

Kaspersky Endpoint Security 8 remporte le Best Protection 2012 et le Best Repair 2012

La solution d'entreprise phare de Kaspersky Lab a remporté deux prestigieuses récompenses européennes lors du bilan de fin d'année 2012 d'AV-Test. Des experts indépendants ont décerné à la solution Kaspersky Endpoint Security 8 le prix Best Protection 2012 et le prix Best Repair 2012.En brefLe laboratoire indépendant AV-Test a procédé à une synthèse des tests réalisés en 2012 et désigné les meilleures solutions de sécurité du marché.Kaspersky Endpoint Security 8 a remporté les deux récompenses les plus convoitées : Best Protection 2012 et Best Repair 2012.Kaspersky Lab est le seul éditeur à avoir reçu deux prix pour ses technologies de sécurité.Récompenses obtenues par Kaspersky LabEn 2012, Kaspersky Endpoint Security 8 s'est illustré par ses incroyables performances lors des évaluations complexes entreprises par AV-Test. La solution s'est distinguée à cinq reprises comme vainqueur incontesté. Les technologies de protection Kaspersky Lab (intégrées à sa solution de sécurité pour les entreprises) sont parvenues à détecter et supprimer des menaces aussi bien nouvelles qu'inconnues, et produisent constamment des résultats impressionnants dans les deux principales catégories de test : la protection et la réparation. C'est donc sans surprise que, au terme du bilan 2012, AV-Test a décerné à Kaspersky Endpoint Security 8 deux de ses

24 janv.   Actualités Business

Eugene Kaspersky intervient à Davos

Rueil-Malmaison, le 24 janvier 2013 – Eugene Kaspersky, Président et CEO de Kaspersky Lab, fournisseur reconnu de solutions de sécurité informatique, participe à la réunion annuelle 2013 du World Economic Forum (WEF) à Davos en Suisse.Au cours de la session « Building CyberResilience », Eugene Kaspersky présentera sa vision des dernières cybermenaces en date, constituant aujourd’hui des dangers bien réels ou en passe de le devenir. La conférence, ouverte à la presse, se tiendra le 24 janvier de 14:45 à 15:45 au Centre des congrès de Davos.Aux côtés de Neelie Kroes, commissaire européenne à la société numérique et vice-présidente de la Commission, Richard Haythornthwaite, Président de MasterCard et Ian Livingston, CEO de BT Group, Eugene Kaspersky abordera les problèmes posés tant par la régulation que l’évaluation des cybermenaces, ainsi que les possibles pratiques et évolutions politiques susceptibles d’être adoptées.En tant que membre du Conseil mondial du WEF sur le futur d’Internet et l’un des premiers signataires de l’initiative « Partnering for CyberResilience », Eugene Kaspersky n’a de cesse de sensibiliser les responsables d’entreprises et politiques aux cybermenaces croissantes qui mettent en péril rien moins que l’économie mondiale dans son ensemble.Soulignant l’importance de la réunion de Davos, Eugene Kaspersky déclare :

14 janv.   Actualités Virus

Kaspersky Lab identifie l’opération «Red October», une campagne évoluée de cyberespionnage ciblant les représentations diplomatiques et les administrations à travers le monde

Ces attaques s’appuient sur des malwares spécifiques, agiles, capables de dérober des données et des renseignements géopolitiques sur les systèmes informatiques, téléphones mobiles et équipements réseau des victimes

10 janv.   Actualités Virus

Kaspersky Lab conserve sa place de leader dans le « Magic Quadrant » des solutions de protection des postes de travail

Rueil-Malmaison, 10 janvier 2013 – Kaspersky Lab, éditeur de solutions de sécurité informatique, annonce son positionnement de « Leader » pour la seconde année consécutive dans l’étude « Magic Quadrant » de Gartner consacrée aux solutions de protection des postes de travail. La société renforce ainsi son statut de fournisseur de solutions de protection des postes de travail affichant d’excellents résultats dans les catégories « Completeness of Vision »  et « Ability to Execute ».L’étude « Magic Quadrant » de Gartner est un important comparatif pour les entreprises souhaitant évaluer les fournisseurs et les produits dans le secteur de la sécurité informatique. En effet, elle s’appuie sur une analyse complexe d’un large éventail de solutions de protection des postes de travail, et les entreprises du monde entier portent une attention particulière à ses résultats lors des processus d’achats.Ainsi, cette étude repose sur deux catégories de critères, à savoir:« Completeness of Vision » ou vision globale du fournisseur en termes d’innovation et de positionnement sur le marché de la protection des postes de travail. Est-il leader ou suiveur ?« Ability to Execute » ou  capacité d’exécution qui synthétise des facteurs tels que la viabilité financière du fournisseur, sa réactivité sur le

← Previous   |   Top Of Page   |   Next →

  PARTAGER