Actualités

2014janvierfévriermarsavrilmaijuin
2013janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2012janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2011janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2010janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2009janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2008janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2007janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2006janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2005janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2004janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2003janvierfévriermarsavrilmaijuinjuilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembre
2002novembredécembre

22 nov.   Actualités Business

42% des ordinateurs portables servent à la fois pour le travail et les loisirs

Selon une enquête réalisée par O+K Research pour Kaspersky Lab, de nombreux utilisateurs ne font aucune différence entre leurs informations personnelles et professionnelles, conservant souvent les unes comme les autres sur le même ordinateur. 42% des personnes interrogées se servent d’un portable fourni par leur employeur ou qu’elles ont acheté elles-mêmes aussi bien pour le travail que pour les loisirs.L’enquête révèle que 27% des possesseurs d’un portable Apple et 25% d’autres marques s’en servent pour leur travail. Un portable personnel qui n’est pas protégé de manière fiable contre les cybermenaces ou un portable d’entreprise utilisé à des fins personnelles peut causer une fuite de données confidentielles de la société. S’il est piraté, un ordinateur personnel employé au travail peut être à l’origine de problèmes sur l’ensemble du réseau de l’entreprise.La situation inverse, à savoir l’utilisation d’une machine de l’entreprise à domicile, est moins courante (respectivement 15% et 17%) mais non moins dangereuse pour les données de la société. Le cas des terminaux mobiles est très similaire : environ un tiers des personnes interrogées utilisent des smartphones et des tablettes dernier cri pour les loisirs comme pour le travail.C’est le plus vrai pour les utilisateurs de Blackberry : 26% d’entre eux

15 nov.   Actualités Business

23% des utilisateurs s’exposent à des failles de sécurité

Les navigateurs Web sont les logiciels les plus utilisés, présents sur la quasi-totalité des ordinateurs. La majorité des cyberattaques proviennent actuellement du Web, exploitant les vulnérabilités des navigateurs eux-mêmes ou de modules obsolètes ajoutés à ceux-ci. C’est pourquoi il est extrêmement important que les utilisateurs mettent à jour leur navigateur favori afin de bénéficier des plus récents correctifs de sécurité et des nouvelles fonctions de protection. Grâce aux données anonymes recueillies par son réseau cloud Kaspersky Security Network, Kaspersky Lab a analysé les habitudes de ses millions de clients à travers le monde en matière de navigateurs Web et a fait certaines découvertes alarmantes.« Cette nouvelle enquête dépeint un tableau alarmant » indique Nicolas Brulez, senior malware analyst. « Trop souvent, les utilisateurs cliquent sur la petit croix rouge avant même de lire le contenu quand un message d’erreur ou d’information apparait à l’écran. Et se retrouvent progressivement avec un navigateur obsolète, cible favorite des malwares. Cela démontre le besoin urgent de logiciels de sécurité appropriés, capables de réagir aux nouvelles menaces en l’espace de quelques minutes, et non plusieurs jours ou semaines. »Les premiers résultats de l’enquête sont significatifs :23% des utilisateurs emploient des versions anciennes de navigateurs, pouvant

← Previous   |   Top Of Page   |   Next →

  PARTAGER