Les femmes, plus soucieuses de protéger leur vie privée sur Internet

08 mars 2013
Actualités Virus

Rueil-Malmaison, le 06 mars 2013 – Selon une récente étude réalisée à l’échelle européenne [1], hommes et femmes passent quasiment autant de temps sur Internet. Il existe toutefois des différences dans son usage puisque les femmes sont plus actives sur les réseaux sociaux [2], envoient plus de textos depuis leur Smartphone [3] et s’adonnent davantage au commerce en ligne [4]. Dans toutes ces activités, elles se montrent cependant plus attentives à la protection de leur vie privée [5]. Dans une étude parallèle [6] présentée par Kaspersky Lab France et OpinionWay fin février, 83 % des femmes françaises de 25 à 30 ans se connectent à Facebook au  moins une fois par jour, 5 points de plus que leurs homologues masculins. La différence se maintient quand on considère le nombre de connexions journalières à Facebook avec 6.1 pour ces jeunes femmes et 5.6 pour les jeunes hommes.

En matière d’engouement pour les nouvelles technologies et Internet, il est difficile de dire qui l’emporte entre les hommes et les femmes. Il semble que les femmes apprécient l’aspect « facilitateur »  de certaines activités sociales et du quotidien des technologies.

Une protection plus efficace de la vie privée

Sur les réseaux sociaux, les femmes sont plus prudentes que leurs homologues masculins quant à la protection de leur vie privée. En effet, 67% d’entre elles limitent leurs communications sur Facebook ou d’autres sites similaires à des messages privés contre 48% des hommes.
Toutefois, les hommes restent le plus souvent en alerte puisque 48% d’entre eux changent régulièrement leur mot de passe, contre 42% des femmes. Par ailleurs, ils consacrent d’avantage de temps à se tenir au courant de l’actualité technologique que les femmes. Près de la moitié des hommes (42%) reçoivent fréquemment des e-mails malveillants contre 34% des femmes.

Cette différence pourrait être due au fait que les femmes font preuve de plus de prudence lorsqu’elles utilisent Internet et tendent à craindre davantage d’être victimes d’une attaque (45% contre 41%).

 
[1] http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/product_details/dataset?p_product_code=TIN00092
[2] http://pewinternet.org/Commentary/2012/March/Pew-Internet-Social-Networking-full-detail.aspx
[3] http://www.marketresearch.com/Youth-Research-Partners-v3801/Women-Mobile-Handsets-7309157
[4] http://de.slideshare.net/victori98pt/digital-shopper-relevancy-by-capgemini
[5] www.pewinternet.org/Reports/2012/Privacy-management-on-social-media/Summary-of-findings.aspx
[6] étude menée en ligne en janvier et février 2013 par OpinionWay pour Kaspersky Lab sur 1001 Français de 25 à 30 ans, sur la base d’un échantillon représentatif des Français en termes de sexe et de régions: http://fr.slideshare.net/onechocolate/opinion-way-generationy-prsentation-des-rsultats

  PARTAGER