Eugène Kaspersky intervient lors de la Conférence annuelle d’INTERPOL

19 avr. 2013
Actualités Business, Corporate News

Lyon (France) – 19 avril 2013 – Eugène Kaspersky, CEO et cofondateur de Kaspersky Lab, a prononcé un discours le premier jour de la 9ème Conférence annuelle des Chefs Responsables des B.C.N. (Bureaux centraux nationaux) d’INTERPOL, qui s’est tenue à Lyon du 17 au 19 avril 2013. Cette année, le thème de la conférence était le renforcement des B.C.N. pour faire face aux nouveaux défis de la criminalité.

L’intervention d’Eugène Kaspersky, intitulée « Supporting Global Cybercrime Investigations » (Soutenir les enquêtes sur la cybercriminalité à l’échelle mondiale), a porté sur le paysage actuel et futur des cybermenaces, ainsi que sur l’importance vitale de la coopération entre les professionnels du secteur de l’industrie et les actions internationales menées en faveur du respect de la législation dans le cadre d’un cyberespace sans frontières.
Ce discours s’inscrit ainsi dans la lignée, illustre les récentes annonces concernant la conclusion d’un partenariat de coopération technique entre INTERPOL et Kaspersky Lab.

Eugène Kaspersky commente, en ces termes, ce rapprochement avec INTERPOL à la veille de son intervention lors de la conférence annuelle de l’organisme : « Le monde virtuel a, dans une certaine mesure, rejoint le monde réel du point de vue de ce dont il est capable, y compris pour lorsqu’il est question de dommages concrets. Même si « bons » et  « mauvais » présentent des comportements très similaires dans ces 2 mondes, il demeure difficile d’appliquer efficacement les méthodes existantes du monde réel au sein de ce nouveau cyberespace. C’est un peu comme si des policiers à cheval tentaient de rattraper des cambrioleurs en fuite dans une voiture de course. »
 
Ronald K. Noble, Secrétaire Général d’INTERPOL, déclare à propos du partenariat noué avec Kaspersky Lab : « INTERPOL se doit de collaborer avec tous les acteurs publics et privés engagés dans la protection du cyberespace et du monde réel contre les cybercriminels. Kaspersky Lab est l’un des leaders mondiaux de la sécurité sur Internet. Son fondateur, Eugène Kaspersky, a démontré sa volonté et son engagement personnel d’apporter son soutien à cette lutte commune en vue de mettre Internet à l’abri de la criminalité. »

« Kaspersky Lab et d’autres acteurs du secteur privé qui rejoignent INTERPOL pour faciliter l’identification, la mise au jour et la localisation de ces cybercriminels contribueront à la protection des citoyens et des entreprises contre la cybercriminalité. »
 
« INTERPOL prévoit également de travailler avec les systèmes et les analystes de Kaspersky Lab afin de mettre en place la toute première cyberalerte INTERPOL en cas de détection de code malveillant, de malware ou de toute autre activité cybercriminelle ayant un sérieux impact à l’échelle mondiale. »
 
Noboru Nakatani, Directeur exécutif du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation (CMII), qui deviendra opérationnel en 2014 à Singapour, ajoute : « Une réponse énergique des autorités ne suffit pas pour conserver une longueur d’avance sur les cybercriminels. Une étroite coopération ainsi que la mise en place de capacités et de formations dans tous les secteurs concernés, notamment le secteur privé, sont indispensables à l’élaboration d’une véritable stratégie mondiale de cybersécurité. »

  PARTAGER