34% des entreprises françaises estiment constituer des cibles pour des cyberattaques

30 déc. 2011
Actualités Virus

Les attaques de grande envergure sont un moindre mal dans les entreprises, du moins celles qui prennent des précautions élémentaires en matière de sécurité informatique. Plus sournoises sont les attaques ciblées, par exemple contre des systèmes appartenant à une entreprise ou un secteur en particulier. Près d’une entreprise sur trois (près de 30%) s’estime visée par ce type d’attaque. Ce pourcentage est le plus élevé en Italie (35%), suivie de l’Allemagne (34%) et de la France (34%). Les entreprises espagnoles, en revanche, ont moins tendance à se considérer comme des cibles (28%). Cette proportion est la plus faible au Royaume-Uni (10%).

Le crime organisé représente un sujet plus important de préoccupation. En effet, 52% des entreprises à travers le monde se déclarent inquiètes de l’existence de bandes organisées dans le domaine de la cybercrimininalité, l’Espagne en tête avec 55%, puis le Royaume Uni avec 53%. La France se montre la moins craintive avec 36%.

Afin de résister aux attaques ciblées, les entreprises ont besoin d’une stratégie de sécurité appropriée qui, outre les mécanismes de sécurité de base, prend également en compte des spécificités telles que la mobilité des collaborateurs. A propos de ces derniers, une stratégie efficace de sécurité passe aussi par leur sensibilisation à la sécurité informatique.

Etude commanditée par Kaspersky et réalisée par B2B International pendant l’été 2011 auprès de 1300 professionnels de l’Informatique, présents dans des entreprises de 10 à plus de 1000 personnes, à travers 11 pays : Allemagne, Royaume Uni, France, Espagne, Italy, Etats-Unis, Japon, Brésil, Chine, Inde et Russie.

De plus amples informations sont disponibles dans la salle de presse virtuelle Kaspersky Lab :

Article : La sécurité informatique lors des déplacements professionnels

Article : Sécuriser les différents terminaux mobiles

Article : Faiblesse de la sécurité informatique

  PARTAGER