Keyloggers : principes de fonctionnement et méthodes d'identification

29 mars 2007
Actualités Virus

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnets, spams, phishing, etc.) publie la première partie d’une étude consacrée aux keyloggers sur viruslist.com/fr. L’auteur, Nikolaï Grebennikov, directeur adjoint de la recherche et de l'innovation, nous divulgue le danger des logiciels espions – enregistreurs de frappe ou keyloggers - qui permettent à des cyber-criminels d’intercepter des mots de passe ou des données confidentielles tapées par l’utilisateur sur le clavier.

Nikolaï explicite les principes de fonctionnement des espions au clavier, leurs méthodes de propagation et la mise en place des « keyloggers » par les cyber-fraudeurs. Vous découvrirez également les technologies principales utilisées par les auteurs de virus pour créer ce type de programmes malicieux et pour masquer leur activité malfaisante dans le système.

L’étude fait état des cas les plus retentissants de pertes financières subies par des utilisateurs faisant peu de cas des règles élémentaires de sécurité informatique et victimes d’espions au clavier. Pour empêcher la majorité de ce type d’attaques, la mise en place de mesures de protection basiques suffisent. Or l’ignorance et l’insouciance des internautes en font une cible de choix pour les cyber-criminels spécialisés dans les enregistreurs de frappes.

Toutes les informations nécessaires pour se protéger contre les enregistreurs de frappe sont détaillées dans l’étude et sont accessibles aux utilisateurs même néophytes.

Pour connaître la suite de cette étude, rendez-vous sur www.viruslist.com/fr.

  PARTAGER