Internet security center

Moyens employés par les spammeurs

Les serveurs proxy de type Cheval de Troie, ainsi que les chevaux de Troie polyvalents utilisés en tant que serveurs proxy, peuvent attaquer et infecter de nombreux ordinateurs afin d'établir un « réseau zombie ». Le cyber-criminel contrôle alors chacun des ordinateurs du réseau zombie et peut utiliser leur puissance informatique combinée pour la distribution en masse de courriers indésirables (ou spams).

Pourquoi les spammeurs utilisent-ils des réseaux zombies ?

Utiliser un cheval de Troie pour établir un réseau zombie composé de milliers, voire de dizaines de milliers d'ordinateurs infectés procure aux spammeurs les avantages suivants :

  • La distribution des spams est anonyme. Les en-têtes et les autres informations de remise des e-mails ne révèlent pas la véritable adresse du spammeur.
  • Une campagne massive de spam peut s'effectuer très rapidement car les e-mails sont simultanément envoyés par un grand nombre d'ordinateurs zombies.
  • Les technologies de liste noire empêchant la réception d'e-mails en provenance d'adresses répertoriées dans une liste noire sont souvent inefficaces contre ce type de campagnes de spam car le réseau zombie englobe un grand nombre d'ordinateurs qui n'ont, pour la plupart, jamais été utilisés à des fins de spam.

Comment empêcher que votre ordinateur soit utilisé pour des campagnes de spam ?

Un bon logiciel de protection contre les programmes malveillants peut défendre vos ordinateurs et appareils contre les chevaux de Troie qui infectent et ajoutent des ordinateurs à un réseau zombie. Kaspersky Lab propose des solutions de renommée mondiale capables de protéger les ordinateurs et appareils suivants contre les virus informatiques, chevaux de Troie, vers et de nombreuses autres cyber-menaces :

  • PC Windows
  • Ordinateurs Linux
  • Mac
  • Smartphones
  • Tablettes

Photos non contractuelles © 1997-2013 Kaspersky Lab ZAO

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.