Souviens-toi l’été dernier … réseaux sociaux et emploi ne font pas toujours bon ménage !

10 juil. 2013
Updates News

Les photos innocemment postées sur Facebook risquent  de nuire aux jeunes en quête d’un emploi [1]. Kaspersky propose 5 conseils pour éviter les pièges

Qui n’a pas envie de congés avant de commencer son nouvel emploi? Pour de nombreux étudiants, Facebook et les sites similaires sont des compagnons de voyage. En effet, trois utilisateurs de Facebook sur quatre continuent à se servir des réseaux sociaux en vacances [2]. Les internautes qui parcourent un site de réseau social trouvent rapidement une grande quantité de photos de soirées et d’autres contenus extrêmement personnels, susceptibles de porter préjudice à leurs auteurs en quête d’un emploi. Des études révèlent en effet que 10% des demandeurs d'emploi âgés de 16 à 34 ans ont vu leur candidature rejetée au moins une fois par un employeur potentiel en raison de leurs profils sur les médias sociaux [1]. Kaspersky Lab prodigue quelques conseils pour une utilisation de Facebook et consorts en toute sécurité pendant les vacances.

Une candidature à un poste est toujours délicate, en particulier lorsqu’il s’agit d’obtenir un premier emploi. Non contents de présenter un bon dossier et de faire bonne impression lors de l’entretien, les candidats doivent aujourd’hui également tenir compte de leur identité numérique, c’est-à-dire ce que des recherches sur Internet révèlent à leur sujet. Les recruteurs se livrent désormais à des enquêtes en ligne approfondies sur les candidats, ce qui les amènent généralement à découvrir leurs profils Facebook. Ceux qui se distinguent par la publication de photos d’ivresse ou de blagues déplacées peuvent rapidement dire adieu au travail de leurs rêves.


Pour éviter d’être trahi par les réseaux sociaux, voici 5 conseils pour utiliser en toute sécurité Facebook et les sites similaires :

1. Attention aux contenus publiés : du fait que les sites de réseaux sociaux conservent les messages pendant une très longue durée, mieux vaut s’abstenir de publier sur Facebook des réactions sous le coup de l’émotion et des photos déplacées. Les règles « normales » de comportement s’appliquent également sur un réseau social. Les insultes et le harcèlement, par exemple, n’y sont pas plus admissibles que dans la « vraie vie ».

2. Gare aux « tags » qui consiste à identifier les personnes figurant sur des photos. Si un employeur trouve le nom d’un candidat potentiel associé à des photos gênantes en préparant son entretien, les chances d’obtenir le poste risquent de se réduire considérablement.

3. Utiliser des mots de passe robustes : en plus de faire attention aux activités publiées sur Facebook, la sécurité du compte est cruciale. Un mot de passe robuste, comportant au moins 8 caractères (combinaison de lettres majuscules et minuscules, de chiffres et de caractères spéciaux) constitue une mesure de sécurité à la fois élémentaire et indispensable.

4. Utiliser les hotspots Wi-Fi avec prudence : mieux vaut éviter les points d’accès non sécurisés, par exemple dans les hôtels. Alors que de nombreux utilisateurs naviguent sur Internet avec des smartphones ou des tablettes sans aucune protection, ces hotspots offrent une occasion en or pour les voleurs de données et autres « espions ». Sans une connexion cryptée pour accéder à des sites Web tels que Facebook, des personnes mal intentionnées peuvent facilement intercepter toutes les données de l’utilisateur. Cependant, un réseau privé virtuel (VPN) permet d’assurer une meilleure sécurisation lors de la connexion à un hotspot.

5. Installer des applications de sécurité : l’installation d’une solution de sécurité, est devenue un impératif pour les smartphones et tablettes. Ces applications protègent les internautes contre les cyberattaques et préservent la confidentialité des informations personnelles embarquées sur leurs terminaux.

Il n’est pas nécessaire de supprimer son compte Facebook pour décrocher le travail de ces rêves. Pas question non plus d’interdire à quiconque de publier et de « liker » des pages ou des publications. Il ne faut cependant pas oublier que tout le contenu publié sur Facebook peut, dans certaines circonstances, se trouver exposé en public, que ce soit en raison d’un paramétrage incorrect, d’un défaut de protection des données ou d’une erreur du logiciel.

Références
[1] http://ondeviceresearch.com/blog/facebook-costing-16-34s-jobs-in-tough-economic-climate#sthash.MLn5EZhF.vh5ulU3t.dpbs
[2] http://www.mdgadvertising.com/blog/vacationing-the-social-media-way-infographic