Kaspersky Lab : déjà plus de 25 millions de programmes malicieux détectés en 2009

12 juin 2009
Actualités Virus

Le nombre de menaces cybercriminelles croît de manière exponentielle chaque année. En 2008, Kaspersky Lab avait prévu une multiplication par 10 du nombre de programmes malicieux, les portant à 20 millions pour la même année contre 2,2 millions en 2007. Avec la nouvelle modification du ver Koobface, le taux de croissance de l’industrie cybercriminelle surpasse cependant les prévisions les plus exagérées.

En détectant la nouvelle modification de Koobface le 9 juin 2009, les experts de Kaspersky Lab ont franchi le cap des 25 millions de programme malicieux mis à jour. Confortant les prévisions de Kaspersky Lab, Net-Worm.Win32.Koobface, qui s’attaque aux utilisateurs de réseaux sociaux tels que Facebook et MySpace, montre que ces sites sont de plus en plus les cibles de menaces cybercriminelles.

Le ver Koobface se propage de manière simple : les utilisateurs de réseaux sociaux reçoivent un message, qu’ils pensent provenir d’un ami, contenant un lien vers un clip vidéo sur un site inconnu. Lorsque les utilisateurs leurrés tentent de lancer la vidéo, un message les invite à actualiser le logiciel Flash Player. Le ver Koobface, qui comporte une fonctionnalité backdoor, est alors installé : il permet à un serveur distant de prendre le contrôle de l’ordinateur.

Nécessité d’une protection complète

La prolifération du ver Koobface sous ses différentes formes illustre les affirmations soutenues par de Kaspersky Lab depuis longtemps : les applications malveillantes sont de plus en plus nombreuses et font appel à des technologies toujours plus sophistiquées. En 2008, les experts de Kaspersky Lab prévoyaient avec justesse une concentration des actions des cybercriminels à l’encontre des réseaux sociaux. Il faut par ailleurs noter que les concepts techniques à l’origine des nouvelles menaces atteignent des niveaux de complexité sans égal. Afin de se protéger contre les malware actuels tels que Koobface, une solution antivirale intégrée, offrant une protection complète, est nécessaire.

Les Internautes utilisant les solutions grand public et entreprises de Kaspersky Lab bénéficient d’une protection intégrale contre toutes les formes connues du ver Net-Worm.Win32.Koobface.

  PARTAGER