Sécurité des réseaux sans fil et Wardriving au CeBIT 2006 : Kaspersky Lab dresse le bilan

16 mars 2006
Actualités Virus

Kaspersky Lab, concepteur reconnu de solutions de sécurité informatique contre les codes malicieux, spams, et cyberattaques, qui a déjà mené différentes études dédiées à la sécurité des réseaux sans fil et au nouveau phénomène du Wardriving à travers le monde, a élargi ses recherches à l'occasion du CeBIT 2006.

Le CeBIT étant aujourd'hui l'un des premiers salons informatiques, Kaspersky Lab, a naturellement étendu ses investigations à Hanovre, du 9 au 10 mars 2006. Les analystes antiviraux seniors de Kaspersky Lab, Alexandre Gostev et Roel Schouwenberg ont participé au projet, et ont obtenu des données sur environ 300 points d'accès.

Selon les deux auteurs, force est de constater que ce type de salons n'attire pas seulement les éditeurs de logiciels, les constructeurs de matériels informatiques ou plus largement les utilisateurs. Les pirates sont tout aussi séduits par l'opportunité de pénétrer les réseaux des sociétés participantes. De fait, la grande majorité des entreprises exposantes mettent en place très rapidement leurs propres réseaux locaux, souvent connectés au serveur principal, avec des paramétrages de sécurité relativement faibles. Autant de facteurs qui augmentent le risque d'attaques des hackers.

Les pirates profitent également de ces salons non seulement pour attaquer des entreprises mais aussi les visiteurs. Un incident notoire a eu lieu à l'InfoSecurity de Londres l'an dernier, lorsqu'un groupe de scammers a installé plusieurs faux points d'accès qui fournissaient une fausse interface connectée au réseau public. Des internautes ne se doutant de rien, se sont connectés, ont tapé leurs mots de passe et ont entré des données confidentielles, ces dernières étant directement récoltées par les pirates:

Pour connaître la suite de l'étude consacrée au Wardriving à CeBIT 2006, rendez-vous sur viruslist.com/fr.

  PARTAGER