Aperçu du Top 20 des virus de courrier du mois de juin 2006

01 juin 2006
Actualités Virus


En nouveaute dans le classement : Mytob.bx

En hausse dans le classement : NetSky.b, Mytob.t, Mytob.q, Mytob.x, NetSky.y, NetSky.x

En baisse dans le classement : LovGate.w, LovGate.ad, Mytob.u, Mytob.a, NetSky.q, Mytob.w, NetSky.t

De retour dans le classement : Mytob.v, Mytob.r, NetSky.af, Mytob.gen

L’univers des virus a enfin vecu un bouleversement. Il est passe inapercu du grand public et n’a obtenu de resonnance que dans les logs de fonctionnement des antivirus de messagerie de par le monde.

Les raisons de cette metamorphose sont encore confuses mais de telles perturbations n’avaient pas eu lieu depuis longtemps dans le top 20 des virus de courrier. Malgre les avertissements publies par les societes antivirales en juin, peu de virus tapageurs ont reussi a s’imposer dans le classement. Bagle.fy par exemple (connu aussi comme Bagle.mail, Bagle.gen) a infecte les internautes mi-juin mais il s’agissait la d’un assaut de quelques jours. En l’espace d’un mois, Bagle ne s’est meme pas hisse dans le top 20. Soulignons toutefois que de nombreux virus atteignent leur pic d’activite plusieurs mois apres leur identification. Juin nous offre l’exemple le plus brillant de ce paradoxe.

Nyxem.e s’impose a la deuxieme place du classement. Les specialistes de l’industrie antivirale gardent en memoire ce programme malicieux : detecte en janvier 2006, il avait ete pris d’assaut par les media. Selon les donnees de nombreuses societes antivirales, suite a l’epidemie de janvier, des centaines de milliers de machines ont ete infectees dans le monde entier notamment en Inde et au Perou. Toute la communaute informatique attendait avec fievre le 03 fevrier, date a laquelle Nyxem devait entamer la suppression de documents sur les machines infectees. La panique etait telle que la municipalite de Milan pris la decision de n’allumer aucun ordinateur le jour j. En realite, le nombre de fichiers supprimes ce jour la etait bien inferieur aux previsions, et Nyxem.e etait absent du classement de janvier.

L’incident semblait clos d’autant qu’on n’a plus entendu parler de ce ver. Or en juin se produit l’inexplicable. Au debut du mois, il est identifie a nouveau dans le trafic de courrier electronique et la quantite de detections ne cesse d’augmenter. A la fin du mois, il affiche une presence de presque 17% dans le trafic de courrier electronique et le voila en seconde position du classement. Ce phenomene est difficile a expliquer, par ailleurs, il faut s’attendre a une possible activation de son action destructrice le 03 juillet.

Ce bouleversement sur la scene virale forcement internationale ne s’arrete pas au retour inattendu de Nyxem.e. NetSky.q et NetSky.t, leaders des mois precedents ont degringole dangereusement. NetSky.q, ver de courrier le plus diffuse de 2004, pendant toute cette periode, culminait en tete de nos classements. Quant a NetSky.t il a connu une hausse importante en ce debut d’annee. En juin tout a bascule, NetSky.q perd 12 places passant de la troisieme a la quinzieme place, et NetSky.t perd 15 places passant de la 5eme a la derniere position. Il est tres probable qu’apres des chutes aussi serieuses, ces vers quittent le classement le mois prochain.

Nyxem.e n’est pas le seul responsable de cette decadence des Netsky. Ces derniers sont la victime d’un concours de circonstances : le retour de trois anciens Mytob, l’arrivee d’un nouveau Mytob et d’une nouvelle variante de NetSky – la version. af.

La position de Mytob.c reste quant a elle immuable. Il est toujours en tete avec un pourcentage avoisinant les 30%. Il n’est pas exclu qu’en juillet Nyxem.e prenne la tete du hit parade ou bien il peut s’agir de Bagle.fy qui se tient dans l’ombre du classement pour l’instant. Peut-etre faut-il s’attendre a une nouvelle epidemie a virus inconnu toutefois, cela est peu probable etant donne que les vers de messagerie ne sont plus a la mode et les auteurs de virus emploient desormais leur savoir-faire a la creation de Trojans.

Les autres programmes malicieux representent 12.48% du classement du total des virus detectes dans le courrier electroniques en juin 2006.

  PARTAGER