Le test comparatif indépendant AV-Test.org classe la solution Kaspersky Mobile Security parmi les meilleures du marché

27 mars 2012
Actualités Produits

Alors que les utilisateurs de mobiles Android peuvent être facilement perdus face à la pléthore de solutions qui leur sont proposées pour protéger leur plate-forme, de nouveaux tests montrent que la solution de Kaspersky Lab fait partie du duo de tête. Une récente étude indépendante réalisée par AV-Test.org distingue ainsi Kaspersky Mobile Security comme l’un des deux seuls produits (sur un échantillon de 41) à avoir contré avec succès la totalité des programmes malveillants (malwares) qui leur ont été soumis. La plupart des concurrents en lice n’ont même pas été en mesure d’assurer une protection ne serait-ce qu’élémentaire contre le nombre sans cesse croissant d’applications malveillantes qui visent les mobiles. Globalement, l’évaluation effectuée par AV Test.org début 2012 a donné le « feu vert » à seulement sept produits, tandis que 18 solutions ont détecté moins de 40% des échantillons de malwares et six d’entre elles n’en ont même pas repéré un seul.

Victor Dronov, responsable produit pour Kaspersky Lab, commente : « Dernièrement, le nombre d’échantillons de malwares mobiles répertoriés dans notre base de données a franchi la barre des 10 000. C’est pourquoi nous jugeons essentiel d’installer une solution de sécurité sur les smartphones Android. Les résultats des tests indépendants réalisés par AV-Test.org confirment l’efficacité de notre produit dans son ensemble et valident en particulier la combinaison de technologies de sécurité classiques et cloud. Ils montrent aussi clairement que Kaspersky Mobile Security est un leader du marché, parmi les solutions aussi bien gratuites que payantes. »

Les résultats détaillés de l’évaluation des solutions de sécurité Android sont disponibles en anglais sur le site Web d’AV-Test.org : http://www.av-test.org/fileadmin/pdf/avtest_2012-02_android_anti-malware_report_english.pdf

AV-Test.org a procédé à une évaluation d’un large éventail de produits. Pour une fiabilité maximale des résultats, plus de 600 applications malveillantes ont été choisies dans une vingtaine de familles différentes de malwares, toutes très répandues. L’environnement de test comprenait un émulateur Android (reposant sur la version 2.3) ainsi que deux appareils réels dotés des versions 2.2 et 4.0 du système. La capacité à détecter les applications malveillantes lors d’une analyse à la demande a été évaluée mais, dans certains cas (lorsque le produit ne pouvait pas effectuer cette opération correctement), les experts ont dû lancer une analyse manuelle lors de l’accès.

Les résultats du dernier test ne font guère apparaître de différences par rapport au précédent, bien que des outils payants aient cette fois été inclus : de nombreux produits gratuits ou payants d’éditeurs connus ou non se révèlent inutiles dans des situations concrètes, en laissant passer un grand nombre d’échantillons de malwares. Chose alarmante, six programmes n’ont pas détecté une seule des applications malveillantes.

Dans 12 autres cas, le taux de détection a été inférieur à 40%. Kaspersky Mobile Security a été l’un des deux seuls produits à afficher 100% de détection.

  PARTAGER