Kaspersky Anti-Virus 2010 (KAV 2010) obtient d’excellents résultats

29 avr. 2010
Actualités Produits

Rueil–Malmaison – Mardi 27 avril 2010 – Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique, annonce que Kaspersky Anti-Virus, dans sa version 2010, remporte une nouvelle fois le VB100 Award du prestigieux magazine britannique Virus Bulletin.

La solution de Kaspersky Lab passe avec succès la batterie des tests menés par le Virus Bulletin pour son édition d’avril 2010 et se hisse en tête des produits concurrents. KAV 2010 y enregistre l’impressionnant score de 90% de taux de détection en modes réactif et proactif pour un produit utilisant un seul moteur antiviral.

Fonctionnant en modes de scan à la demande et en temps réel, KAV 2010 est parvenu à neutraliser tous les échantillons de codes malicieux de la collection WildList, tous les virus polymorphes ainsi que plus de 98% des vers et réseaux de PCs asservis utilisés pour évaluer les performances des différentes solutions.

En complément, KAV 2010 n’a généré aucun faux positif pendant toute la durée du banc d’essai.

« L’interface de KAV 2010 est remarquable : particulièrement intuitive, sans erreur, facilement utilisable… sans oublier une faible consommation des ressources processeur. », indique l’équipe de Virus Bulletin. « Les niveaux de détection démontrent également sa fiabilité, tout particulièrement en modes réactif et proactif. La réputation de leader gagnée par Kaspersky Lab pour sa capacité à répondre rapidement aux attaques cybercriminelles de nouvelle génération est confirmée. »

« Nous nous réjouissons de voir reconnues les avancées technologiques que nous avons apportées. Dès le début des tests, menés dans les conditions très proches de la réalité encourue par les utilisateurs au quotidien, nos produits ont atteint les plus hauts niveaux en matière de détection de virus et chevaux de Troie », ajoute Nikita Shvetsov, Directeur du Centre de Recherche en Malware de Kaspersky Lab. « Les tests en modes réactif et proactif permettent une réelle évaluation des solutions antivirales, ce qui est fondamental pour le contrôle des nouveaux types de menaces. »

Le test de protection réactif et proactif a été réalisé sur une plate-forme Microsoft Windows XP (SP 3). 60 solutions antivirales ont été évaluées. La collection WildList, créée antérieurement au 20 février 2010 et utilisée pour ce banc d’essai, intégrait plusieurs milliers de programmes malveillants, parmi les plus populaires.


A propos de Kaspersky Lab :

Fondé en 1997, Kaspersky Lab, éditeur international de solutions et de services de sécurité, protège plus de 250 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Ses solutions, destinées à un usage privé et professionnel, s'appuient sur le laboratoire où travaillent de nombreux « malware-doctors » parmi les plus réputés à l’échelle internationale.

24 h sur 24 h, 7 jours sur 7, les experts de Kaspersky Lab analysent, traitent les codes malicieux et développent les antidotes proposés aux utilisateurs via des mises à jour toutes les 45 minutes.

Les technologies développées par Kaspersky Lab assurent la protection contre les programmes malveillants et la sécurité totale des informations, qu’elles soient stockées sur serveurs, postes de travail ou encore appareils mobiles.

Les laboratoires de tests indépendants, qui mesurent les performances des technologies disponibles sur le marché, ont confirmé à maintes occasions la supériorité des solutions conçues par Kaspersky Lab, retenues par plus de 120 acteurs majeurs de la sécurité informatique.

En 10 ans, Kaspersky Lab est devenu un leader mondial, présent dans plus de 60 pays. Kaspersky Lab compte plus de 1 200 employés à travers le monde, dont plus de 500 chercheurs et développeurs, et dispose de bureaux en Russie, en France, en Allemagne, en Australie, au Benelux, au Canada, en Chine, en Corée du Sud, en Espagne, aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, en Italie, au Japon, aux Pays-Bas, en Pologne, en Suède…

Pour plus d’informations concernant Kaspersky Lab: http://www.kaspersky.fr

Pour plus d’informations sur l’actualité virale: http://www.viruslist.fr

  PARTAGER