L'épidémie "Sobig.f" bat tous les records.

20 août 2003
Actualités Produits

Un seul jour s'est écoulé depuis la découverte de la 6ème modification du ver "Sobig", mais on peut d'ores et déjà dire que l'épidémie est mondiale.

Selon Kaspersky Labs, il s'agit de la plus grosse épidémie, concernant un ver se transmettant par courrier électronique, des 18 derniers mois. Seul "Klez", découvert en octobre 2001 mais voguant toujours sur Internet, a contaminé un plus grand nombre d'ordinateurs. "Les dégâts causés par "Sobig" sont comparables à ceux causés par "Lovesan". Cependant, ce dernier ne représente une menace que pour Internet, en ralentissant son travail, "Sobig.f" constitue un réel danger pour les utilisateurs ordinaires ; en effet l'auteur de ce dernier peut, par son biais, prendre le contrôle des ordinateurs infectés.'" a commenté Denis Zenkin, chef du service d'information de Kaspersky Labs.

Selon l'observation, du trafic du courrier elctronique, effectuée par Kaspersky Labs, "Sobig.f" prend facilement la première place dans la liste des programmes malfaisants les plus répandus ( 92 % le 20 août à 7 h GMT). Le nombre de machines infectées est estimé à plusieurs centaines de milliers.

"Sobig.f" a pris une telle envergure que plusieurs suppositions peuvent être envisagées. En effet, rappelons que ce ver utilise des moyens de contamination très ordinaires : il n'utilise aucune faille, il se transmet tout simplement par courrier électronique, en tant que pièce jointe. La communauté Internet étant sur ses gardes, depuis quelques jours, on peut donc penser que l'auteur de ce ver a utilisé des méthodes de spam pour transmettre massivement son ' ?uvre '.

Pour se protéger contre "Sobig.f", Kaspersky Labs conseille de mettre à jour immédiatement Kaspersky Anti-Virus. Une description plus détaillée de "Sobig.f" est disponible dans "l'Encyclopédie Antivirale de Kaspersky Labs".

  PARTAGER