Programmes cyber-criminels: ils ont doublé en 2005

13 juin 2007
Evènements

Eugène Kaspersky, chef des études antivirales de Kaspersky Lab, met en évidence trois facteurs capables de modifier le paysage de l’industrie antivirale - la criminalisation du réseau, la diversité de cette criminalité et bien sûr l’arrivée de Microsoft sur le marché antivirus.

« Le leader en termes de quantité de programmes malicieux est la Chine suivi de l’Amérique latine puis de la Russie et des pays de l’Europe de l’est » - énumère Eugène. « La quantité de programmes criminels a doublé en 2005. Et il n’y a aucune raison pour que ca aille en diminuant, bien au contraire. » Par ailleurs, avec l’arrivée de Microsoft sur le marché des solutions antivirales, les éditeurs de solutions antivirales doivent-il mettre la clef sous la porte ?

Pour connaître la suite de l'étude consacrée aux bouleversements de l’industrie antivirale, cliquez-ici.

  PARTAGER