Un tiers des PME européennes estiment qu’une fuite de données via des smartphones nuirait grandement à leur activité

23 avr. 2013
Actualités Business

Rueil Malmaison, le 23 avril 2013 De plus en plus, les smartphones jouent le rôle traditionnellement dévolu aux ordinateurs de bureau ou portables. Si cela représente un progrès incontestable sur le plan pratique, la dernière étude de Kaspersky Lab* révèle qu’il n’en va pas de même du point de vue de la sécurité.
Selon cette enquête, un tiers des PME européennes estiment que les smartphones contiennent une telle quantité de données précieuses pour l’entreprise que leur perte ou leur vol pourrait sérieusement compromettre l’intégrité de cette dernière.

Alors que près de la moitié des responsables informatiques ayant participé à l’enquête déclarent s’attendre à des dommages significatifs voire catastrophiques en cas de fuite de données sur un smartphone, l’Italie fait partie des pays où cette crainte est la plus forte, 13% des responsables interrogés, contre 6% en France. En règle générale, les PME du sud de l’Europe semblent attacher une plus grande valeur au contenu des smartphones que leurs homologues d’Europe du Nord. En Espagne, elles sont 53% à redouter des dommages significatifs voire catastrophiques, contre 35% des entreprises en France, ce taux avoisinant la moyenne européenne (34%).

« Les fonctionnalités sans cesse plus perfectionnées des smartphones nous facilitent grandement la vie dans de nombreux domaines : l’accès immédiat et permanent à nos e-mails, documents et contacts améliore notre productivité et nous fait gagner du temps », commente Tanguy de Coatpont, directeur général de Kaspersky Lab France. « L’aspect auquel nous ne pensons pas toujours, cependant, est la facilité avec laquelle des outils aussi précieux que les smartphones et les tablettes peuvent être oubliés dans un train ou un salon d’aéroport ou encore tout simplement dérobés, faisant potentiellement tomber une mine d’informations critiques pour l’entreprise aux mains d’étrangers et de cybercriminels.»

Les solutions de gestion des terminaux mobiles (MDM, Mobile Device Management) offrent diverses fonctionnalités permettant de contrôler les équipements qui sortent du périmètre de l’entreprise.
Le cryptage des données sur ces appareils est l’une des mesures les plus efficaces, mais les solutions les plus en pointe intègrent également l’effacement des données à distance et la géolocalisation par GPS en cas de perte ou de vol.

* Enquête réalisée par TNS Infratest pour Kaspersky Lab en janvier 2013 auprès de 1762 décideurs informatiques dans des entreprises de 10 à 500 salariés.

  PARTAGER