Liberté de surfer, réseau sociaux et attractivité des entreprises

27 mars 2013
Actualités Business

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique, a réalisé une enquête auprès de plus de 1000 jeunes de 25 à 30 ans en collaboration avec OpinionWay pour connaître leur perception du monde de l’entreprise et plus spécifiquement leur relation avec les réseaux sociaux et les derniers appareils technologiques (smartphones, tablettes…). 


 


Les résultats révèlent que ces profils issus de la génération Y sont de plus en plus exigeants en terme de matériel  et d'usages informatiques. Ils souhaitent en effet disposer d'outils performants, et pouvoir s'en servir notamment pour accéder aux réseaux sociaux. Il s’agit pour eux de conditions importantes pour intégrer une entreprise. En effet, près d'un jeune sur deux considère ces derniers comme des outils de travail à part entière. Parmi les cadres et professions intellectuelles supérieures, ce chiffre est encore plus important que pour les autres catégories socioprofessionnelles d'actifs : ils sont plus de 50% à leur accorder ce statut.
Ce faisant, ils compliquent la tâche des entreprises qui souhaitent rester attractives pour les jeunes actifs tout en protégeant leurs données et s’assurer d’une bonne hygiène en matière de sécurité informatique.

 

Les chiffres marquants :

  • 23% seraient tentés de refuser de travailler avec des outils informatiques moins performants que ceux qu'ils possèdent à leur domicile, 5% refuseraient tout simplement.
  • 12% des interrogés (soit 1 sur 5) refuseraient de travailler pour un employeur qui les empêcherait d’accéder aux réseaux sociaux depuis leur propre matériel dans le cadre de l'entreprise, 28% seraient très tentés de refuser.
  • 4% refuseraient de travailler pour une entreprise qui ne leur permettrait pas d'accéder aux réseaux sociaux depuis le bureau avec le matériel de l'entreprise, et 16% y penserait à 2 fois avant d’accepter.

Les tendances observées :

 
Les jeunes de 25 à 30 ans, fraîchement arrivés sur le marché du travail, sont exigeants en termes de matériel et de pratiques informatiques dans le cadre de l'entreprise. Leurs attentes concernent principalement la performance des outils mis à disposition ainsi que les usages qu'ils peuvent en faire librement. Ils souhaitent en effet pouvoir accéder aux réseaux sociaux au bureau, depuis ces terminaux comme depuis leur propre matériel. Ces nouveaux comportements soulèvent deux défis de taille pour la sécurité des données des entreprises qui souhaitent rester attractives pour la jeune génération. En effet, elles doivent pouvoir faire face à des contenus web potentiellement dangereux, des usages à risque naturels et non prémédités, tout en contrôlant un nombre croissant de terminaux, au bureau et en situation de mobilité.  

A l’occasion de la publication des résultats de cette étude, Tanguy de Coatpont, directeur général de Kaspersky Lab France, déclare : «  Ces jeunes talents révolutionnent le monde de l’entreprise en imposant de nouveaux usages et de nouvelles règles. Il s’agit là de nouveaux défis que doivent relever les entreprises et fort heureusement, il existe des solutions aujourd’hui qui, accompagnées de quelques bonnes pratiques, leur permettent de contrôler ces nouveaux usages tout en assurant une protection des données optimales. »

  PARTAGER