Kaspersky Lab: la nouvelle sécurité de virtualisation Light Agent concilie performances et

Kaspersky Lab: la nouvelle sécurité de virtualisation Light Agent concilie performances et

Kaspersky Lab vient d’annoncer la sortie de sa toute nouvelle solution de sécurité de virtualisation. Kaspersky Security for Virtualization | Light Agent assure une protection avancée pour les plates-formes de virtualisation VMware, Citrix et Microsoft. La nouvelle technologie Light Agent, ou agent léger, est la toute première solution de sécurité de Kaspersky Lab spécialement optimisée pour les clients Microsoft Hyper-V et Citrix XENServer, et elle offre le choix entre une protection sans agent ou agent léger. Les avantages en matière de protection et de performances qui sont offerts par la solution Light Agent de Kaspersky Lab combinent le « meilleur de deux mondes » par rapport aux modèles de sécurité de virtualisation existants, avec et sans agents.

La plupart des entreprises sont aujourd’hui face à un dilemme concernant leur approche de la sécurité de virtualisation: sacrifier les performances ou garantir la protection. Les modèles de sécurité sans agents offrent des avantages en termes de performances en réalisant les tâches de sécurité à 100% dans une appliance de sécurité spécifique et non sur la machine virtuelle. Cela limite toutefois les possibilités du logiciel dans l’exécution de tâches au niveau de la gestion de la sécurité avancée et de la protection réseau sur des terminaux virtuels. La protection « reposant sur des agents » (l’installation de solutions de sécurité « normales » sur chaque machine virtuelle (VM)) entraîne en revanche un gaspillage des ressources informatiques – ce à quoi la virtualisation essaie précisément de mettre un terme. Elle peut également réduire le taux de consolidation de machines virtuelles et le retour sur investissement total d’un projet de virtualisation.

Des problèmes comme l’« instant on-gap » peuvent entraîner de sérieuses complications dans une approche basée agents. L’« instant on-gap » est le laps de temps entre la création d’une machine virtuelle et le moment où la mise à jour de sécurité la plus récente est téléchargée vers chaque machine virtuelle. La machine virtuelle est vulnérable jusqu’à ce que ces mises à jour soient intégrées.

Avec le nouveau modèle d’agent léger de Kaspersky Lab, la quasi-totalité des opérations de sécurité gourmandes en ressources sont exécutées par une appliance virtuelle spéciale au niveau de l’hyperviseur. En dirigeant le trafic réseau et les fichiers virtualisés vers cette appliance dédiée, les machines virtuelles sont entièrement protégées – dès qu’elles sont créées – par les mises à jour de sécurité les plus récentes. De cette manière, il n’est plus nécessaire de pousser vers chaque machine virtuelle des exemplaires redondants de bases de données anti-malware via le réseau. Les analyses intelligentes de Kaspersky Lab veillent à ce qu’un même fichier ne soit pas scanné plusieurs fois, dégageant ainsi des ressources systèmes supplémentaires. Ce modèle englobe toutes les possibilités de sécurité de la solution sans agent de Kaspersky Lab, y compris l’anti-phishing, l’analyse de fichiers heuristique et les informations cloud fournies via le Kaspersky Security Network, pour des informations en temps réel sur des menaces émergentes et des applications malveillantes.Kaspersky Lab vient d’annoncer la sortie de sa toute nouvelle solution de sécurité de virtualisation.

Kaspersky Security for Virtualization | Light Agent comprend un agent logiciel discret sur chaque machine virtuelle. C’est une grande différence par rapport aux logiciels exigeant de nombreuses ressources du modèle traditionnel reposant sur des agents. Ce petit agent offre de grandes possibilités de protection et permet à Kaspersky Security for Virtualization | Light Agent de mobiliser toute la puissance de l’expertise sécurité de Kaspersky Lab pour surveiller un réseau virtuel. En outre, il peut être activé sans redémarrage.

Kaspersky Lab continuera de proposer Kaspersky Security for Virtualization | Agentless – disponible uniquement pour les environnements VMware actuellement – comme solution efficace pour les centres de données ou environnements de serveurs sans accès à l’internet, et pour les situations où des taux de consolidation élevés continus et une protection automatique de toute nouvelle machine virtuelle sont essentiels.

"Forts de l’enquête menée par nos experts en sécurité, c’est notre mission d’informer les entreprises sur les risques de sécurité liés à la virtualisation. Nous voulons également leur offrir la possibilité de protéger leur réseau," indique Martijn van Lom, General Manager Kaspersky Lab Benelux & Nordic. "Il n’existe pas de solution applicable pour tous les réseaux. En proposant une combinaison d’options de sécurité pour les trois principales plates-formes virtuelles au monde, Kaspersky Lab garantit que les clients restent protégés tout en profitant de façon optimale de leurs investissements en matière de virtualisation."

Administration

La console de gestion Kaspersky Security Center permet d’administrer Kaspersky Security for Virtualization (tant Agentless que Light Agent) à partir du même écran que des solutions de sécurité de Kaspersky Lab pour des machines physiques. Cela donne aux administrateurs informatiques un aperçu complet du réseau physique et virtuel leur permettant de régler les questions de sécurité et de remplir des tâches administratives quotidiennes, sans devoir basculer entre différentes interfaces.

29.04.2014

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.