55% des mobiles utilisent des réseaux Wi-Fi non protégés

55% des mobiles utilisent des réseaux Wi-Fi non protégés

En effet, les données contenues dans la plupart des terminaux mobiles pourraient facilement tomber entre des mains malveillantes.
Telle est la conclusion à laquelle sont parvenus les experts de Kaspersky Lab à la suite d’une étude réalisée par Harris Interactive en février-mars 2012.

Afin de cerner les attitudes des utilisateurs à l’égard des technologies modernes et des menaces contre la sécurité, l’institut a enquêté auprès de 9000 consommateurs aux Etats-Unis, en Europe et en Russie.

Cette enquête révèle qu’environ 70% des possesseurs de tablettes et 53% des utilisateurs de téléphones mobiles accèdent à Internet via des hotspots Wi-Fi publics gratuits. Il s’agit de l’un des moyens d’accès les plus répandus, aux côtés des réseaux cellulaires, employés pour la transmission de données par 58% des personnes interrogées.

Il semble toutefois que de nombreux utilisateurs n’ont pas conscience des dangers des réseaux Wi-Fi gratuits, en particulier de la facilité pour des cybercriminels d’intercepter les informations échangées, par exemple des codes d’accès de banque en ligne. Cette situation est particulièrement inquiétante sachant que le piratage de données financières sensibles constitue la principale préoccupation d’environ 60% des utilisateurs. Le problème est encore accentué par le fait que les mobiles sont généralement moins bien protégés contre les accès illicites que les ordinateurs de bureau ou portables.

L’enquête indique également que des solutions de sécurité sont installées sur moins de la moitié des tablettes et à peine un quart des téléphones mobiles ou smartphones (28%), alors que 82% des utilisateurs ont installé un logiciel antivirus sur leur ordinateur. Pourtant il existe sur le marché des applications mobiles, telles que Kaspersky Mobile Security, conçues pour protéger aussi bien le terminal que les informations qui y sont stockées.

Etonnamment, bien que les tablettes soient par nature des appareils mobiles, elles servent le plus souvent à accéder à Internet à la maison (pour 49% des utilisateurs) ou au bureau (39%). Les réseaux d’entreprise sont généralement mieux protégés, utilisant notamment un protocole de cryptage pour sécuriser les transferts de données. Il ne faut cependant pas négliger les autres mesures de sécurité pour la protection des terminaux mobiles. Les résultats complets de l’enquête réalisée par Harris Interactive en février-mars 2012 sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.kaspersky.com/downloads/pdf/kaspersky_lab_consumer_survey_report_eng_final.pdf

27.06.2012

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab ZAO.

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.