Spam Report de Kaspersky Lab pour mai 2010 : les réseaux sociaux sont des cibles de choix pour les cyber-délinquants

Spam Report de Kaspersky Lab pour mai 2010 : les réseaux sociaux sont des cibles de choix pour les cyber-délinquants

Selon le rapport dédié au spam par les experts de Kaspersky Lab pour mai 2010, les diffuseurs de spam sont devenus maîtres dans l’utilisation des réseaux sociaux et les Etats-Unis conservent la position de premier pays diffuseur (20,7%). Les 2ème et 3ème places du classement reviennent à l’Inde (7,5%) et à la Russie (5,4%).

A la lumière des événements observés en mai 2010, les experts de Kaspersky Lab remarquent que les réseaux sociaux, Facebook et Youtube tout particulièrement, ont constitué de véritables plates-formes de propagation de codes malicieux et de courriers non sollicités.

Ils constatent aussi de nombreux changements concernant les pays diffuseurs de spam.

Si la Chine et le Brésil n’ont pas encore rejoint le Top 5, ils s’en approchent avec respectivement 3,6% et 3,7%.

Les 4ème et 5ème positions sont occupées par le Vietnam (4,8%) et par la République de Corée (4,1%).

L’Allemagne et l’Italie voient leurs positions décroître avec seulement 2%.

En revanche, l’Argentine y fait son entrée avec 2,1%.

Les experts de Kaspersky Lab observent également plusieurs mutations concernant les catégories de spam.

Les sujets relatifs à la santé ou aux remèdes médicaux sont privilégiés dans les courriers indésirables diffusés en langue anglo-saxonne. Ils constituent de 30% à 45-46% du trafic (notamment en seconde partie du mois de mai 2010).

La catégorie des fraudes informatiques maintient sa 2ème position, bien qu’en légère baisse (-3%).

Curieusement, si les fausses notifications en provenance de DHL ont été délaissées par les distributeurs de codes malicieux, elles ont été plus largement utilisées par les auteurs de spam.

Les courriers non sollicités touchant aux finances personnelles conservent la 3ème position, en augmentation de 5%.

Le nombre de liens vers des sites de phishing n’a pas évolué par rapport à avril 2010, représentant 0,02% de l’ensemble du trafic de courrier. PayPal, eBay, HSBC et Facebook constituent toujours les cibles privilégiées des « phishers » : 50,4% (-4,2%) pour PayPal, 13,4% (+ 1,9%) pour eBay, 8,5% (-1,1%) pour HSBC et 6,9% (-1,8%) pour Facebook.

L’intégralité du rapport dédié au spam par les experts de Kaspersky Lab pour mai 2010 est disponible sur : www.viruslist.com/fr.

28.06.2010

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.