Baromètre semestriel sur la cyber-criminalité au premier semestre 2008 par Kaspersky Lab

Baromètre semestriel sur la cyber-criminalité au premier semestre 2008 par Kaspersky Lab

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnet, spams, phishing, etc), publie un rapport sur les programmes malicieux au premier semestre 2008.

Les cyber-criminels ne s’embarrassent plus de développements technologiques complexes, sacrifiant la qualité technique des codes malicieux au profit de leur quantité.

Ils ont commencé à abandonner la création de plusieurs modules fonctionnels qui interagissent et préfèrent réaliser toutes les fonctions au sein d'une seule application.

Le nombre de nouveaux chevaux de Troie développés pour voler les mots de passe d'accès aux jeux en ligne a continué à augmenter.

Le type des menaces a véritablement changé pour les appareils nomades : au lieu d'attaquer les téléphones intelligents, les auteurs de virus ont décidé d'élargir leur champ d'actions et de se pencher sur des chevaux de Troie capables d'infecter les plateformes J2ME et de fonctionner sur pratiquement n'importe quel téléphone portable. Ces programmes envoient des SMS vers des numéros payants, vidant ainsi le compte de l'utilisateur pour enrichir directement les auteurs des chevaux de Troie.

Toutefois, selon les experts de Kaspersky Lab, on pourrait s'attendre à une réduction de la croissance du nombre de nouvelles menaces voire, à une stabilisation de la situation d'ici la fin de l'année.

A l'heure actuelle, les efforts des éditeurs de logiciels antivirus doivent se concentrer sur la mise au point d'outils d'identification précoce des menaces et sur leur neutralisation dans les plus brefs délais. Alors que par le passé une vitesse de réaction qui se mesurait en heures, voire en jours, était acceptable, désormais il faut compter en minutes. Au cours de ce laps de temps, il faut découvrir le nouveau code malveillant, l'analyser, diffuser les moyens de protection et les faire parvenir à l'utilisateur final.

L'article « Courrier indésirable au premier trimestre 2008 », préparé par Daria Goudkova, spécialiste en courrier indésirable chez Kaspersky Lab, dresse le bilan de l'activité des spammeurs au premier semestre 2008.

Le Top 5 des catégories de messages non sollicités est traditionnel : « Médicaments, marchandises et services pour la santé » (27,45 %); « Formation » (13,86 %); « Copies d'articles de luxe » (10,68 %); « Vacances et voyages » (8,45 %); « Services de publicité électronique » (4,33 %).

Les spammeurs tentent d'attirer les nouveaux clients grâce à la qualité des messages envoyés. Des spécialistes du marketing et du design contribuent à l'élaboration des modèles de messages non sollicités et non plus seulement les programmeurs.

Que va nous réserver le deuxième semestre ? Selon toute vraissemblance, les diffuseurs de courrier indésirable vont poursuivre leurs expériences avec le code et il n'est pas exclu que quelques astuces anciennes soient à nouveau utilisées.

Pour consulter le baromètre semestriel sur la cyber-criminalité du premier semestre 2008, RDV sur le portail de la sécurité informatique, www.viruslist.com/fr.

24.09.2008

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.