Kaspersky Lab publie son rapport annuel sur le malware en 2007

Kaspersky Lab publie son rapport annuel sur le malware en 2007

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnets, spams, phishing, etc.) publie son étude annuelle récapitulative consacrée aux cyber-menaces en 2007.

Les experts de Kaspersky Lab passent chacun en revue les grands moments de 2007 et abordent les tendances de 2008. Ce compte-rendu s’adresse aux professionnels de la sécurité informatique comme aux néophytes qui s’intéressent aux problèmes de virologie informatique.

Dans un premier temps, 2007 apparaît comme l’année la plus « virale » de l’histoire. Le nombre total de cyber-menaces a plus que doublé. En 2007, Kaspersky Lab a ajouté autant de signatures de virus dans ses bases antivirales que les 15 années passées. Les experts anti-virus ont du concentré tous leurs efforts pour gérer ce flux. Si la situation ne change pas en 2008, dans un an le nombre de cyber-menaces va à nouveau doubler ce qui ne laisse présager rien de bon.

Les attaques DoS sont devenues un des thèmes récurrents de l’année 2007. Cette année ces dernières n’ont plus seulement été utilisées comme un outil d’extorsion de fonds mais comme un outil de lutte politique et concurrentielle. L’attaque envers l’Estonie en mai 2007 a fait grand bruit dans la presse et de nombreux experts s’accordent à dire qu’il s’agit là du premier cas de cyber-guerre.

En 2008 les programmes malicieux vont continuer à passer d’applications uniques à des programmes complexes et inter-reliés. Nous attend également en 2008 un sursaut d’incidents liés aux fichiers d’installation de jeux et programmes infectés et placés sur des sites connus de réseaux d’échange de fichiers. Ce type de pratique s’avère parfois plus efficace que la diffusion d’un programme malicieux par courrier électronique.

Du côté du spam, en 2007 les experts de Kaspersky Lab ont établi à 79.2% la part du spam dans le trafic de courrier. Le volume de spam diffusé en cours d’année a doublé. Ceci est la conséquence de l’augmentation des messages dans l’ensemble et de la croissance du nombre de PC infectés exploités pour la diffusion de spam. Les Etats-Unis et la Russie remportent la première et deuxième place pour la quantité de spam diffusé en 2007, suivis de la Pologne.

Une tendance clé du développement du spam est l’apparition de « diffusion rapide ». Les messages envoyés atteignent les boîtes de courrier de millions d’utilisateurs en 15-30 minutes. Autre évènement notoire de l’année 2007 - le nouveau format de spam détecté en octobre et dont la pièce jointe était un fichier mp-3.

Les experts anti-spam de Kaspersky Lab prévoient que la quantité de spam dans le trafic de courrier sera au même haut niveau qu'au dernier trimestre 2007 voire légèrement supérieur. Qui plus est les spammeurs vont augmenter la vitesse de diffusion et le nombre de messages compris dans une diffusion.

« Kaspersky Security Bulletin 2007 » est disponible sur le portail de Kaspersky Lab dédié à la sécurité informatique, Viruslist.com.

26.02.2008

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.