Kaspersky Lab publie son rapport analytique sur les menaces informatiques modernes pour le troisième trimestre 2007

Kaspersky Lab publie son rapport analytique sur les menaces informatiques modernes pour le troisième trimestre 2007

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnet, spams, phishing, etc), publie un rapport analytique intitulé "Menaces informatiques modernes" pour le troisième trimestre 2007. Ce rapport a été rédigé par Alexandre Gostev et Vitaly Kamluk, deux experts antivirus de la société.

Dans ce rapport trimestriel, les experts évoquent une nouvelle tendance : les nouvelles menaces se présentent généralement sous la forme d'un flux massif de chevaux de Troie identiques qui ne suscite plus autant de commentaires dans la société que par le passé. L'absence de nouveautés et l'ampleur de l'activité des individus mal intentionnés témoignent, selon les experts, de la professionnalisation des cybercriminels : ils évitent maintenant d'attirer l'attention de la presse et encore moins celle des autorités judiciaires.

Toutefois, la cupidité des individus mal intentionnés dissimulait un lien de parenté fort entre les particularités des programmes malveillants. Ce fut le cas avec l'apparition d'un nouveau cheval de Troie escroc et d'une ressource Internet sur laquelle une multitude de réseaux de zombies étaient placés. Le dépassement des deux millions d'ordinateurs infectés au sein de ce "réseau d'assaut" a également attiré l'attention et il y eut aussi l'émergence d'un logiciel de Troie espion développé pour voler les données des utilisateurs du système russe de transactions boursières en ligne.

Ce rapport décrit en détail le travail du spécialiste des virus sur la base de l'analyse d'une nouvelle version d'un cheval de Troie crypteur baptisé Gpcode.ai. Le lecteur aura la possibilité unique de découvrir les relations au sein du monde cybercriminel russe.

Lors de leurs travaux, les experts ont vécu des moments intéressants. Tout d'abord, ils ont découvert une sorte de code "universel" utilisé dans des programmes malveillants aux fonctions diverses. Les experts ont ensuite identifié de nouveaux liens entre différentes familles de programmes malveillants qui, jusqu'à présent, ne semblaient avoir rien en commun. Troisièmement, ils ont découvert une norme définie dans les instruments utilisés par les cybercriminels russes et composée d'une association de deux chevaux de Troie et du réseau de zombies qu'ils gèrent.

En conclusion, les spécialistes de Kaspersky Lab indiquent que la demande pour la création et la diffusion de chevaux de Troie favorise le développement continu du cybercrime.

La version complète de ce rapport est accessible sur le portail d'information Viruslist.com.

30.11.2007

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab ZAO.

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.