Kaspersky Lab identifie le premier virus pour iPod

Kaspersky Lab identifie le premier virus pour iPod

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnets, spams, phishing, etc.) annonce l’identification du premier virus capable d’infecter les lecteurs de musique iPod. Ce virus baptisé Podloso ne représente pas un danger réel puisqu’il appartient à la classe des virus conceptuels.

Ce malware, détecté par les experts de Kaspersky Lab, est un fichier capable de s’exécuter et de fonctionner sur un iPod. Détail important, il est indispensable que le système d’exploitation Linux soit installé sur l’appareil pour que le virus fonctionne. Après s’être infiltré dans l’iPod de l’utilisateur, le programme malicieux s’installe dans un dossier contenant les versions demo des programmes. L’exécution automatique de Podloso est impossible et doit être réalisée par l’utilisateur.

Une fois le code malicieux exécuté, ce dernier scanne le disque dur de l’appareil et infecte tous les fichiers exécutables au format .elf. Lorsque ces fichiers seront sollicités, le virus affichera sur l’écran le message suivant : «You are infected with Oslo the first iPodLinux Virus» (« vous êtes infecté par Oslo, le premier virus pour iPodLinux »).

Le virus Podloso est un programme « Proof Of Concept », autrement dit conceptuel. Le but des auteurs de programmes malicieux est de démontrer la possibilité d’infecter de nouvelles plateformes. En outre, Podloso n’a pas la capacité de se propager : pour infecter un iPod il est nécessaire d’inscrire le virus dans la mémoire du baladeur. Ainsi, le premier virus pour iPod ne possède aucune fonctionnalité malicieuse et est sans danger pour les inconditionnels de l’iPod. Toutefois, la preuve est faite qu’il est possible d’infecter ce type d’appareils.

05.04.2007

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.