Kaspersky Lab publie son rapport annuel sur le malware en 2006

Kaspersky Lab publie son rapport annuel sur le malware en 2006

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnets, spams, phishing, etc.) annonce la publication de l’étude récapitulative sur les cyber-menaces en 2006. Les experts de Kaspersky Lab passent chacun en revue les grands moments de 2006 et abordent les tendances de 2007.

Cette étude récapitule les incidents malicieux les plus marquants de l’année 2006. Les chevaux de Troie pèsent de plus en plus lourds dans la balance du malware. Hormis le fait que ces derniers sont pour beaucoup axés sur le vol de données des utilisateurs de jeux en ligne, leur plus grande performance de l’année reste l’apparition des premiers vers et virus pour le système d’exploitation MacOS ainsi que les Trojans pour la plateforme mobile J2ME, conçus pour le vol d’argent depuis l’abonnement mobile de l’utilisateur. Par rapport à 2005, les programmes malicieux ont progressé de 41%. Pour ce qui est de 2007, les experts antiviraux prévoient une collaboration toujours plus étroite des auteurs de virus avec les spammeurs, la popularité croissante des chevaux de Troie ainsi qu’une attention accrus des auteurs de virus pour Vista.

Selon les expert anti-spam de Kaspersky Lab, la part du spam dans le segment russe d’Internet en 2006 représente de 70 à 80%. La plupart des diffusions de spam vers des adresses russophones proviennent de Russie, des Etats-Unis et de Chine. 2006 était placé sous le signe des technologies graphiques déployées pour contourner les filtres anti-spam. Les spammeurs continuent de plus belle à masquer leurs méfaits sous des emails à apparence privés afin de pousser l’internaute à lire le message. Les experts distinguent deux types de messages en fonction de leur langue d’origine : les spams en russe proposent des formations et des produits en tout genre, les spams en anglais véhiculent des campagnes publicitaires, du viagra et des logiciels peu coûteux. Par ailleurs, la criminalisation du spam s’est renforcée. Les spammeurs exploitent activement les différents services SMS.

Pour consulter les synthèses de ces comptes-rendus du malware 2006 par nos experts antiviraux, RDV dans la section menaces de notre site. Pour consulter les rapports dans leur intégralité RDV sur Viruslist.com/fr.

28.02.2007

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab ZAO.

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.