Résistance virtuelle : qui va l'emporter ?

Résistance virtuelle : qui va l'emporter ?

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnets, spams, phishing, etc.) publie une nouvelle étude consacrée au déploiement de la résistance du côté de la sécurité informatique, des entreprises et des autorités face à la cyber-criminalité.

Dirigée par Yury Mashevsky, expert antivirus de Kaspersky Lab, cette étude passe en revue le développement de la cyber-criminalité ; depuis l’époque expérimentale, en passant par le vandalisme jusqu’à l’industrie criminelle professionnelle.

L’article inspecte les différents moyens de lutte mis en œuvre par les auteurs de virus contre les produits et technologies antivirales, y compris les manigances des cyber-criminels déployés pour désactiver les protections antivirales, et pour trouver de nouveaux canaux de diffusion des programmes malicieux. Basée sur des analyses de Kaspersky Lab, l’étude fait état du durcissement de la lutte entre les cyber-criminels et les éditeurs de solutions anti-malware.

L’auteur souligne en revanche la relation complexe qui règne entre la cyber criminalité et les Etats ; ces derniers ont plus souvent le rôle de la victime que du gendarme. Yury Mashevsky analyse les raisons liés à cette situation et évalue l’efficacité des mesures prises par les structures officielles.

« A l'heure actuelle, seules les sociétés de sécurité informatiques sont en mesure d'offrir une résistance digne de ce nom aux cybercriminels. Mais la situation va se détériorer en raison du nombre croissant de cyber-attaques. Chaque année écoulée complique la lutte » annonce l’auteur dans sa conclusion.

Pour consulter le rapport dans son intégralité, rendez-vous sur viruslist.com/fr .

18.01.2007

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.