Interfaces WEB et codes malicieux multi-plateformes : les nouvelles menaces 2006

Interfaces WEB et codes malicieux multi-plateformes : les nouvelles menaces 2006

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnet, spams, phishing…), présente une nouvelle édition de son étude trimestrielle sur les menaces électroniques répertoriées entre avril et juin 2006.

Cette fois-ci Alexandre Gostev, analyste antivirus senior de Kaspersky Lab, évoque l’exploitation de vulnérabilités dans les programmes MS Office, les codes malicieux polymorphes, de nouveaux virus conceptuels (POC) ainsi que le renforcement des techniques du chantage chez les auteurs de virus :

« Le premier algorithme de codage RSA fut utilisé en janvier 2006 dans le virus GpCode.ac. L’auteur de ce virus utilisa une clé de 56 bits, ce qui ne présenta aucune difficulté aux éditeurs de logiciels antivirus pour la décoder et rétablir les fichiers infectés. (…) L’Internet russe fut frappé en juin par une nouvelle version de ce virus. Cette fois-ci, la clé utilisée était sensiblement plus longue et atteignait 260 bits. Une fois de plus, nos experts furent à la hauteur et la clé fut décodée en moins de cinq minutes. Une véritable course était lancée : qui serait le plus déterminé ? Qui posséderait la plus grande puissance de calcul et les meilleures connaissances en cryptographie ? »

Pour connaître la suite, rendez-vous sur viruslist.com/fr

.
21.07.2006

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab ZAO.

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.