Sécurité des réseaux sans fil et Wardriving à l’InfoSecurity 2006

Sécurité des réseaux sans fil et Wardriving à l’InfoSecurity 2006

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique contre toutes les formes de cyber-menaces (cyber-escroqueries, botnet, spams, phishing…), qui a déjà mené différentes études dédiées à la sécurité des réseaux sans fil et au nouveau phénomène du Wardriving à travers le monde, a élargi ses recherches à l'occasion d’InfoSecurity Londres 2006 au mois d’avril.

Alexandre Gostev s’est rendu à Londres à l’occasion du salon InfoSecurity et a étudié les réseaux sans fil. Sur le salon il a élargi ses recherches à Canary Wharf, quartier d’affaires Londonien de premier ordre, et plus simplement au hasard des rues de la capitale Britannique. Des données ont été récoltées sur plus de 600 points d’accès.

Les résultats obtenus sont étonnants : 49% des réseaux londoniens n’utilisent pas de chiffrement des données ! Cet indice est bien inférieur à la moyenne mondiale de 70%, à la moyenne moscovite de 68-69% et à la moyenne pékinoise de 59%. L’étude confirme que les réseaux sans fil de Londres sont beaucoup plus développés qu’ailleurs, et il ne fait aucun doute que les internautes britanniques se distinguent par un haut niveau de connaissances informatiques et des problèmes de protection des réseaux WiFi.

Par ailleurs, un fait beaucoup plus inquiétant est les 62% de points d’accès non protégés identifiés à InfoSececurity. Tous ces points d’accès reliaient directement à l’équipement et aux ordinateurs des sociétés participantes au salon, autrement dit, une cible de choix pour les pirates. Cet indice est encore plus élevé que celui de CeBIT (Hanovre 2006), alors qu’InfoSecurity est un salon plus spécialisé sur lequel sont représentées les entreprises de sécurité informatique.

Pour connaître la suite de l'étude consacrée au Wardriving à CeBIT 2006, rendez-vous sur viruslist.com/fr.

23.05.2006

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.