Kaspersky Lab présente trois nouveaux systèmes de protection pour les plateformes Linux

Kaspersky Lab présente trois nouveaux systèmes de protection pour les plateformes Linux

Kaspersky Lab, éditeur de logiciels de sécurité informatique, annonce la sortie de trois nouvelles versions de Kaspersky Anti-Virus pour la protection des serveurs de messagerie et de fichiers ainsi que les postes de travail sous systèmes d'exploitation Linux, FreeBSD et OpenBSD - Kaspersky Anti-Virus Version 5.5 pour Linux, FreeBSD et OpenBSD Mail Server, File Server et Workstations.

Kaspersky® Anti-Virus pour Linux, FreeBSD et OpenBSD Workstation, et File Server protège les postes de travail et les serveurs de fichiers sous Linux, FreeBSD ou OpenBSD. Ce logiciel garantit une recherche rigoureuse et la détection des codes malicieux dans tous les objets du système de fichiers du poste de travail/serveur. Le système de téléchargement automatique des mises à jour des bases antivirus ainsi que le mécanisme souple de configuration du logiciel en font un outil facile et agréable à utiliser.

Kaspersky Anti-Virus pour Linux, FreeBSD et OpenBSD Mail Server bénéficie des mêmes fonctions offertes par Kaspersky Anti-Virus pour Linux, FreeBSD et OpenBSD File Server, et possède en plus des fonctions spécifiques. Parmi elles, le contrôle antivirus du trafic postal SMTP entrant et sortant, la neutralisation des codes malicieux dans la correspondance infectée, le traitement des messages selon des règles prédéfinies pour des groupes d'expéditeurs et destinataires donnés, ainsi que de nombreux régimes de filtrage du courrier électronique.

Kaspersky Anti-Virus pour Linux, FreeBSD et OpenBSD Workstation et File Server offre une série d'éléments nouveaux qui augmentent sa performance. On notera tout d'abord l'intégration du composant kavmonitor (on-access scanner), qui garantit la protection antivirus des systèmes de fichiers en temps réel. Il assure la neutralisation et le blocage de tous processus suspects dans le système.

Kaspersky Anti-Virus pour Linux FreeBSD et OpenBSD Workstation, File Server et Mail Server inclue désormais la possibilité de choisir parmi trois bases antivirus - standard, étendue et avancée. Ces deux dernières correspondent aux différents programmes à risque mais non viraux. Par exemple, les programmes de contrôle et administration à distance. Ces derniers n'étant pas considérés comme des virus.

Le mécanisme de téléchargement des bases antivirus a été modifié. Désormais, la base antivirus peut être utilisée au cours du téléchargement, par petits morceaux et non pas une fois le téléchargement terminé. De plus, l'antivirus permet de vérifier l'intégrité de la base téléchargée. Autant d'éléments qui permettent de réduire le trafic sur le réseau.

L'intégration de la technologie iChecker et la mémoire cache / cachée à deux niveaux pour les objets vérifiés ont permis d'augmenter la productivité du matériel informatique. Initialement présente sur les solutions pour Windows, la technologie iChecker effectue un contrôle antivirus uniquement sur les fichiers qui ont été modifiés. Grâce à l'optimisation du mécanisme d'analyse du système de fichiers, le temps de démarrage du système d'exploitation et des applications sous protection antivirus permanente, est fortement diminué par rapport aux solutions antivirus traditionnelles. De plus, lors du scanning du système de fichiers, on peut désormais limiter le nombre d'objets contrôlés simultanément ce qui optimise également la productivité.

Les administrateurs systèmes apprécieront la facilité d'utilisation de Kaspersky Anti-Virus 5.5 pour Linux, FreeBSD et OpenBSD Workstation, File Server et Mail Server. Les procédures de configuration et de suppression des applications ont été simplifiées. Par ailleurs, lors de l'installation des programmes, il est possible d'importer la configuration des versions précédentes du programme (4.0 ou bien 5.0) ce qui permet d'accélérer la configuration du système de protection.

L'administrateur a désormais la possibilité de créer une unité de sauvegarde pour conserver les copies des objets suspects ou infectés avant de les traiter ou de les supprimer. La perte de données en cas de situations inhabituelles durant le processus de traitement de l'objet est ainsi impossible.

La politique de licence de l'application a été modifiée. L'administrateur n'a plus plus besoin de s'encombrer de la création et du support de la liste des utilisateurs licenciés - désormais cette liste s'établit et se gère automatiquement.

Une fonction supplémentaire a été ajoutée pour les administrateurs de réseau - la tenue de statistiques personnelles sur l'activité virale. L'administrateur a désormais accès à des graphiques représentant l'activité virale et peut ainsi en déduire des comptes-rendus concernant le type de virus détectés lors de l'analyse. Cette fonction s'effectue à l'aide du programme pour l'administration ' Webmin ', déjà présent sur la version précédente.

Pour plus d'informations sur Kaspersky® Anti-Virus 5.5 pour les serveurs de messagerie et de fichiers, et postes de travail sous Linux, FreeBSD,et OpenBSD, cliquez ici.

16.06.2005

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab ZAO.

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.