Cabir.a sort de l'ombre : un premier cas d'infection a été détecté en Russie

Cabir.a sort de l'ombre : un premier cas d'infection a été détecté en Russie

Kaspersky Lab annonce l'identification du premier cas d'infection de téléphone mobile par le ver Cabir.a. La Russie est le neuvième pays victime d'une infection par Cabir. Cabir a été détecté sur des téléphones mobiles aux Philippines, à Singapour, aux Emirats Arabes Unis, en Chine, en Inde, en Finlande, en Turquie et au Vietnam.

En Russie, l'infection s'est produite sur un téléphone Nokia 7610. L'analyse du téléphone a montré que le code malicieux est identique à la version originale de Cabir détecté en juin 2004. Le virus est désormais dans la nature et se diffuse dans le monde entier sur les téléphones sophistiqués utilisant le système d'exploitation Symbian OS.

L'infection des appareils mobiles est différente de l'infection des ordinateurs. Dans le cas présent, le virus se propage via la technologie sans fil Bluetooth en recherchant, dans un périmètre donné, d'autres appareils utilisant la technologie Bluetooth. Les possibilités d'infection augmentent dans les lieux publics très fréquentés tels que métro, gares, cinémas etc.

Les experts antiviraux de Kaspersky Lab conseillent aux utilisateurs d'appareils mobiles (téléphones, PDA) fonctionnant sous plate-forme Symbian OS de prendre les précautions suivantes : choisissez le mode non détectable du système de transmission de données Bluetooth afin d'être invisible des autres appareils Bluetooth, n'acceptez aucun fichier en provenance d'expéditeurs inconnus et installez sur l'appareil mobile un utilitaire antivirus pour supprimer Cabir. Cet utilitaire est disponible gratuitement sur le site Wap de Kaspersky Lab.

13.01.2005

Recommander cette page

Photos non contractuelles - © 1997 - 2014 Kaspersky Lab

Tous droits réservés. La meilleure des technologies en matière de prévention des cyber-risques.